Deborah Guerre-Mesradi

Son parcours post-baccalauréat a commencé par les sciences sociales (sociologie, sciences politiques), avant de se former aux sciences de l’individu (psychologie, psychanalyse). Afin donner in fine davantage de cohérence à son intérêt pour ce que l’on appelle les Sciences humaines et sociales, l’étude de la Philosophie vient constituer l’achèvement de sa formation. En effet, à la suite d’une Licence de Sciences politiques et d’une licence de Psychologie, ses études de deuxième cycle universitaire se sont achevées par un Master 2 de Philosophie. Après avoir développé une auto-entreprise et une association Loi 1901 dans le domaine des leçons particulières, elle a enseigné la Philosophie et la Méthodologie des matières littéraires, en particulier aux classes de Terminale et aux CPGE ou Classes préparatoires aux grandes Ecoles), à l’étranger.  Son deuxième mémoire a porté sur la Réflexivité dans la connaissance de l’individu et de la société; elle réalise désormais une thèse de Philosophie sur les découpages des disciplines en sciences humaines et sociales, s’axant sur le rapport entre l’autoanalyse et l’alteranalyse en sociologie et en psychanalyse.